Instaurer les règles en famille

règles famille faber mazlish psychologue enfant coach parentalité positive bienveillanteRien de tel que de se faire un petit rappel des règles en famille, surtout lorsqu’on va passer plus de temps ensemble. Une fois de plus je m’inspire surtout de Faber et Mazlish que j’aime beaucoup.

Méthode :
1) Proposer un moment de rencontre en famille quand on a le temps de discuter tranquillement. On peut même faire une petite invitation écrite si cela amuse les enfants (et si on a le temps 😉

2) Expliquer la raison de la discussion : Exemple :
On se réjouit de passer du temps avec vous et on a envie que ça se passe bien. Pour ça, nous pensons qu’il est bien de repréciser certaines règles ensemble et on a besoin de vos idées.

3) Donner la parole en premier aux enfants : Qu’en pensez-vous les enfants ? A votre avis, quels sont les règles importantes à noter sur notre charte ? (Questions ouvertes)
Et pour les plus petits, on peut faire des propositions : Que proposez vous pour les tâches ménagères ? Pour les repas ? Le lavage des mains ? Qu’est-ce qui vous aiderait à ne pas oublier de le faire ? de quoi avez-vous besoin ? etc.

4) Noter TOUTES les propositions des enfants, même si elles nous paraissent farfelues. Car ils se sentirons vraiment reconnus.

5) Choisir les décisions finales à appliquer et formuler les consignes positivement et concrètement. Exemple :
« Il est interdit de manger dans les fauteuils » devient : « nous mangeons uniquement assis à table » (le cerveau intègre moins bien la négation)
« Ne pas regarder trop la TV » devient « Vous pouvez regarder 2h de TV max les samedis et mercredis. » (Nous aimons les consignes positives et pas les interdits)

6) Faire un petit suivi des engagements pris par tout le monde quelques jours après et rectifier les règles si nécessaire.

Les avantages à poser des questions ouvertes aux enfants :

– Susciter l’émergence de ses propres solutions, auxquelles nous n’aurions pas forcément pensées et qui sont peut-être plus adaptées à son fonctionnement.

– L’humain va mettre en pratique les solutions qui viennent de lui-même et pas les conseils qu’il reçoit de l’extérieur.

– Faire travailler son préfrontal : Partie du cerveau, immature chez l’enfant/ado, qui permet de prendre du recul, réfléchir, rationnaliser les situations, etc.
Questions à se poser par rapport aux règles ?
– Quelles sont mes règles non négociables ? et mes règles négociables ?

– L’enfant est-il capable de respecter cette règle ? (ex. un bébé qui doit patienter pour manger, un enfant de deux ans qui doit chuchoter pendant deux heures)

– Suis-je convaincu du bienfondé de ma règle ?

Si vous êtes intéressés aux alternatives à la punition et au système récompense/chantage etc. Je vous invite à lire l’article sur ce thème :

https://grandireensemble.wordpress.com/2018/03/28/comment-poser-des-limites-a-mon-enfant-en-evitant-cris-punitions-ou-fessees/
Ressources :
Isabelle Fillozat : « J’ai tout essayé », « Il me cherche ».
Catherine Dumonteil-kremer : « Une nouvelle autorité sans punition ni fessées »
A.Faber et E. Mazlish : « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »

Contactez-nous pour plus d’infos sur le coaching individuel ou les ateliers et formations en éducation positive: emilielucas@gmail.com 0485/41.07.37. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s